1/7

LIL 08 | MAIRIE DE QUARTIER ET BUREAUX | LILLE QUARTIER BOIS-BLANCS

La parcelle choisie pour l’implantation d’un immeuble de bureaux et de la mairie de quartier Bois Blancs se situe à l’angle de la rue du Pont à Fourchon et du Quai de l’Ouest. 

Notre proposition tire parti de cette situation privilégiée, de la parfaite lisibilité de l’immeuble en occupant l’ensemble de la parcelle et en respectant les alignements sur les 4 faces.

L’espace libre ou volume libre résultant du cahier des charges ne permet pas selon nous de dégager des volumes extrudés suffisamment exploitables. Nous avons donc fait le choix de répartir l’excédent de surface plancher en espaces extérieurs exploités sous forme de loggias dédiées aux bureaux des étages.

Au nord, au-delà du canal se développe le paysage de l’esplanade d’Eura Technologies et l’ancienne usine Leblan-Lafon.
La position remarquable du projet, ainsi que sa vocation nous ont incités à faire des choix affirmés qui permettent une double lecture, proche et lointaine à la fois - une position en contraste avec l’environnement constitué essentiellement de bâtiments dédiés au logement.

Le projet se développe donc sur 5 niveaux avec un gabarit culminant à 18 m constitué de 4 niveaux supérieurs de 3.30m de haut, et d’un rez de chaussée de 4m.

 

L’immeuble tertiaire accueille les deux entités distinctes du programme que sont la mairie de quartier de bois blancs et les plateaux de bureaux voués à l’accueil d’entreprises du secteur de la technologie de l’information et de la communication.

Le rez de chaussée est dédié à la Mairie de Quartier et aux locaux techniques respectifs alors que le premier étage accueille le solde du programme Mairie et un plateau libre de bureaux. Les étages supérieurs sont des plateaux divisibles en 1, 2 ou 3 cellules.


Le projet est conçu sur l’ensemble des niveaux avec une trame de 1.35m adaptée aux bureaux. Ce principe permet une divisibilité classique mais aussi une répartition en open space.

 

Les baies d’une largeur de 0.80 m sont identiques et superposées sur l’ensemble des façades pour créer un rythme régulier et dense qui tranche avec les façades domestiques environnantes.
La trame ainsi constituée descend au rez de chaussée, où des trumeaux sont supprimés en fonction de la transparence souhaitée ou en fonction du type de local correspondant.

 

La hauteur donnée au rez de chaussée permet d’affirmer le statut d’équipement public et de le différencier du statut privé des niveaux supérieurs au bénéfice de la qualité des espaces dédiés à la mairie. Cette hauteur participe aussi à l’équilibre des vides et des pleins et à l’harmonie d’ensemble des façades. L’accès aux bureaux Quai de l’Ouest tire également avantage de cette hauteur pour qualifier le hall d’entrée.
L’ancrage au sol est pleinement assumé.

Ainsi le système est identifiable quel que soit l’endroit où l’on se trouve dans le quartier, y compris en vision lointaine, il produit l’effet fédérateur d’un immeuble accueillant une Mairie de Quartier.
Les loggias réparties en rotation dans les étages renforcent cette idée d’identification de l’immeuble  sur l’ensemble des façades, qualifiées de manière identique quelle que soit leur orientation.

 

Programme : Mairie de quartier et bureaux

État du projetétudes 2017 - construction 2018 / 2019

Maître d'ouvrage : ville de Lille

Architectes : Chiani Chappey (mandataires) + Antoine Landré Architecte 

Bureau(x) d'étude : ETR ingénierie