1/8

LIL16  |  RESTAURATION D'UN COUVENT EN BUREAUX  |  VIEUX-LILLE

Situé au cœur du quartier du Vieux-Lille, cet édifice dont la façade rue et la toiture sont inscrites au titre des monuments historiques est un lieu chargé d'histoire.

Après analyse, nous pouvons facilement identifier deux époques. L'édifice a dans un premier temps accueilli un couvent puis a subi une restructuration dans les années 90 pour accueillir plusieurs associations.

Malheureusement, cette époque plus tardive s'apparente à une mise aux normes de l'édifice en vue d'accueillir du public. Ainsi, l'escalier originel, véritable chef d'oeuvre témoin d'un savoir faire exceptionnel est encloisonné dans une cage coupe feu. De même, des planchers en orme massif et de nombreux décors travaillés sont respectivement dissimulés par des moquettes et des faux-plafonds préfabriqués.

 

Fort de ces constatations, le projet a pour ambition d'inscrire l'édifice dans son époque en adoptant une posture oscillant entre écriture d'un récit nouveau et mémoire des lieux.

La mémoire des lieux :

Dans un premier temps le travail consiste à "gommer" les interventions de la fin du 20 ème siècle qui ne présentent pas de valeur patrimoniale. Cette stratégie offre la possibilité de révéler, de libérer et de préserver les caractéristiques historiques des lieux qui, par leur mode constructif, la qualités des matériaux employés et leur mise en oeuvre, en font un édifice remarquable.

Un nouveau récit :

Tout en se positionnant avec attention vis-à-vis de la richesse historique des lieux, le projet a pour ambition d'écrire sa propre histoire. Il s'agit ici d'osciller entre restauration et mise en valeur. Ce récit se construit autour d'une règle simple, Tous les éléments "nouveaux" du projet doivent assurer la transformation optimale des lieux en vue d'y installer le cabinet d'avocat à venir avec systématiquement une posture respectueuse et révélatrice de l'histoire des lieux.

Ainsi, une structure métallique contemporaine de teinte volontairement marquée est mise en place pour libérer et mettre en valeur l'escalier qui retrouve sa place centrale. Cette intervention offre un apport de lumière naturelle généreux au cœur du cabinet ce qui participe à la mise en valeur des décors et des matériaux retrouvés après suppression des faux-plafonds, restauration des moulures et des planchers en orme massif.

A l'instar de nombreux de nos projets et notamment de la restauration de la chapelle à Bersée, ce projet est une nouvelle opportunité pour nous, de valoriser les savoir-faire d'entreprises locales en plaçant maçons, charpentiers, ferronniers, peintres, menuisiers, etc, au centre du projet.

Programme : Transformation d'un couvent en cabinet d'avocat

État du projet : études 2020

Maître d'ouvrage : privé

Architecte(s) : Antoine Landré Architecte