1/5

ROU 01  |  49 LOGEMENTS, UN HÔTEL ET CELLULES D'ACTIVITÉS  |  ROUEN

Un débat à l'atelier, des morceaux de sucre à disposition...

Une expérience s'engage autour des petits volumes rugueux aux proportions remarquées. Empilements, combinaisons, démolitions, jeux d'équilibre, le projet naît.

 

 

URBANITÉ

Construire dans le quartier Luciline, c'est s' inscrire dans un environnement cohérent dans lequel les limites visuelles entre espaces publics et cœurs d’îlots s'effacent. L'assise du bâtiment est poreuse, de larges passages traversants (hauteur 7,00 mètres) offrent des vues croisées et créent des espaces intermédiaires de rencontre à l'échelle de l'urbain.

A l'idée de socle perméable vient s'associer celle de créer un léger pli. Comme un pas de côté, il permet au regard de trouver de nouvelles perspectives. Ce retrait profite à la fois à l'espace public qui se dilate dans la venelle et aux logements qui trouvent de nouvelles vues croisées vers la Seine et les coteaux.

L'objectif premier est la relation privilégiée qu'entretient le projet avec le paysage et les regards qu'il offre sur celui-ci.

 

ARCHITECTURE 

Trois volumes se positionnent sur le socle. Un élément horizontal côté boulevard accueille les 79 chambres d'un hôtel. Il est surplombé par un deuxième volume haut (R+10) qui vient résonner avec la verticalité et le rythme répété du front à rue des quais de Luciline. Un dernier volume vertical moins haut (R+6) trouve sa place sur le socle au Nord de la parcelle et crée l'équilibre entre émergences. Les volumes se regardent, les espaces interstitiels générés entre eux sont traités comme une véritable cinquième façade plantée.

 

HABITAT 

Les larges espaces intermédiaires créés par le découpage du socle participent à la mise en scène des entrées et aux parcours proposés à l'habitant.

Les logements bénéficient de doubles orientations et d'espaces extérieurs généreux. Les façades Sud sont de grandes loggias filantes alors que les façades Est et Ouest proposent des espaces extérieurs orientés en saillie.

 

ILOT OUVERT 

La question du mieux vivre ensemble est posée. La perméabilité du rez-de-chaussée permet une liberté de circulation, des raccourcis sont générés. L'espace urbain et l'espace privé se mêlent, l'intérieur d'ilôt devient un espace dynamique, véritable lieu emprunté et investi.

Programme : 49 logements, un hôtel et cellules d'activités

État du projetconcours 2015

Maître d'ouvrage : Rouen Normandie Aménagement

Architecte(s) : Saison Menu (mandataires) +  Coache Landré Architectes

Bureau d'étude : Diagobat

Promoteur : Vinci Immobilier